St Marc 14/7

Car vous avez toujours les pauvres avec vous, et toutes les fois que vous voulez, vous pouvez leur faire du bien ; mais moi, vous ne m'avez pas toujours

Cette phrase tirée de l'évangile de Saint Marc semble être devenue réalité.

Les Églises ne fournissent plus, sauf exception, les Sacrements, les vierges folles réclament à cor et à cri le Seigneur qui disait " je viens comme un voleur , veillez "

Et nous allons rentrer dans une pénurie totale.

Avons nous suffisamment veillé sur nos âmes ? Malgré les multiples avertissements du ciel , comme vous pouvez en trouver dans ce blog, beaucoup étaient en sommeil , occupé à leurs tâches quotidiennes, ou juste par curiosité, certains cherchant les scoops, venaient jeter un oeil sur ce que j'écrivais.

Aujourd'hui, comme par enchantement les compteurs explosent , les questions fusent, le télephone sonne plus que d'ordinaire

Bien sûr j'ai toujours été disponible et le resterai, mais tout de même, quel gachis !

Sortez aux périphéries!  Allez vers les pauvres ? Et bien les pauvres se retrouveront livrés à eux-meme, car la consigne est au cas par cas apparemment.

Plus que jamais nous avons besoin des sacrements, et cela avec toutes les mesures de précaution . 

Cependant je rappelle qu'en temps d'épidemie, autre temps, autre Foi, certes, avant la séparation de l'eglise et de l'état, les processions, suppliques aux Saints, reliques, étaient la norme .

Les grains du chapelet s'égrenaient ...

Le démon aime faire croire que rien n'arrivera ...Et il semble que beaucoup de catholiques l'ont cru, car ils tombent pour la plupart des nues !!

Ah bon? Incroyable! Comment c'est possible? Mais pourtant ceci, ou cela ...!

Tout le monde se souvient qu'il y a un Dieu, mais ce qui se passe, qui pense que c'est le salaire de nos péchés ?

Quand cela sera passé, nous attend d'autres catastrophes, cependant beaucoup sauteront de joie, un peu comme les juifs adorant le veau d'or . Comprenons qu'il ne faut pas craindre pour le corps mais pour notre âme et c'est le moment , profitons de la Miséricorde divine, et préparons nous à l'avertissement de Garabandal prophétisé, car ceci semble l'être, en théorie.

( Mari Loli : il semblera que les églises seront fermées et qu'on ne pourra pas assister a la messe comme avant ...le retour du communisme ( ou dictature )  reviendra ! )

Alors, a temps et a contre temps le devoir est de dire les choses :

Convertissez vous et faites pénitence sinon tous vous mourrez.

Sans repentir pas de salut. Il y a beaucoup de confession sans contrition parfaite, sans pleurs de nos péchés au sens propre!

Ne croyez pas que, ce que vous faisiez jusqu'à présent, certes déjà bien, était suffisant

N'oubliez pas les oeuvres de Miséricorde : 

7 corporelles

7 spirituelles

Méditer la Passion du Christ

Et surtout ce que nous tous avant tendance à oublier:

l'Oraison, car le démon ne pourra pas vous tromper si vous finissez par ne plus considérer Notre Seigneur comme un concept, mais chercher à le connaître en Esprit et Vérité, être en conformité avec ce Qu'il nous demande et le vivre.

Demandons l'aide de St Joseph pour ce faire.

Fraternellement

Bastiano