10 août 2014

Lors de ma conférence sur les apparitions de Garabandal en Décembre 2013 à Mende, capitale de la Lozère, où se trouve le Carmel de Mende, je me suis trouvé confronté, après avoir abordé le "thème" du Châtiment évoqué dans le premier message donné par la Sainte Vierge, à une objection d'une personne qui refusait que Dieu puisse châtier l'humanité.

Son objection fut " Ce n'est pas ma Foi ! " ... Je lui avais donc répondu que la cause en était qu'elle avait perdu le " sens " de la Miséricorde Divine...

S'en est suivi un court débat, hors sujet des apparitions à proprement dit, mais nécessaire , car je me suis aperçu dans quelles erreurs théologiques se trouvent certains; il fallait "ouvrir" les propos tenus dans ses apparitions,et cela tombait bien ...car,finalement j'avais bien senti que l'idée de Justice de Dieu avait été oubliée .

Tout ceci pour vous dire, qu'il y a, ( depuis un moment ) un concept erroné qui est enseigné, et qui prend des proportions très graves chez les catholiques, c'est la perte du sens des attributs divins !

L'heure est très grave, au moment ou va s'ouvrir un synode sur la famille en octobre, et où la question d'accepter que les divorcés-remariés puissent accéder à la Communion, sans que le cas de Nullité soit prononcé par Rome.

C'est tellement grave que certains prêtres n'hésitent pas à penser que l'Eglise n'a jamais été aussi gravement en danger depuis 2000 ans, d'un point de vue doctrinal, menaçant le futur, et que le schisme est aux portes avec de graves conséquences.

L' utilisation du concept de Miséricorde est actuellement purement démagogique, faux et trompeur. Le débat est théologique, canonique, dogmatique etc , bref ...mais d'un point de vue spirituel, le concept de la Miséricorde séparé de la Vérité et du concept de l'Amour peut être très dommageable y compris pour la personne qui pensait en tirer un bien, pour l'ensemble des personnes et du corps de l'Eglise.

Tous nous devons prier pour que cette possibilité de schisme n'arrive pas , mais il en est question ouvertement par endroits.

Il y a donc des moments dans la vie, où comme lors de ma conférence, il faut parler franchement, surtout lorsque l'on voit à quel point , certains catholiques sont dans l'ignorance, tombés dans un sentimentalisme exagéré, au point de refuser à Dieu ses Droits Divins!

Parce que nous en sommes là, On en vient à dicter à Dieu, comment nous désirons être gouvernés par Lui , inconsciemment ou volontairement.

Oui Dieu nous aime ! Oui Dieu nous aime d'un tel amour qu'il a donné sa vie pour chacun de nous ! Oui Dieu est Amour , c'est là le point capital de la révélation ! Oui Regardons jésus Crucifié qui a fait Don de son Amour pour ouvrir le Paradis à nouveau à qui est de bonne volonté.

Jésus Christ dans le nouveau testament est venu compléter une autre révélation issue de l'ancien testament, l'oublier, est saper les bases de l'Edifice est provoquer sa ruine.

Car enfin, avant que le Père est décidé la venue du Fils à l'heure décrétée par Lui, à savoir Notre Seigneur Jésus Christ naissant dans la chair de la Vierge Marie, Immaculée conception, existait une révélation directe en Abraham, puis au peuple d'Israël, Dieu petit à petit éduquant ce peuple, le purifiant de faux concepts comme la polygamie par exemple, ou encore le concept de la vengeance (la Loi du Talion toujours en vigueur ) jusqu'à qu'en Jésus soit la Plénitude.

Mais cette plénitude ne peut être comprise sans assumer la Parole de Dieu déjà dite dans l'ancien testament .

Dieu est Amour oui, mais tout d'abord, l'enseignement est, que Dieu est le Tout puissant, en premier nous a été enseigné qu'il était le Seigneur, et en premier nous a été aussi enseigné qu'il était Juge ! certes, un Juge rempli d'amour, un Juge Paternel, un Juge Miséricordieux , mais un Juge...

Relativiser,déprecier le concept de Dieu comme Juge,comme je l'ai souvent remarqué, traiter un Juge comme s'il était un criminel, nous en sommes rendus là ! Bien sûr que c'est une chose d'avoir des doutes sur comment la justice humaine est parfois rendue, mais sur le Jugement de Dieu, qui peut avoir des doutes? Son Jugement n'est pas un jugement arbitraire, ou encore comme le dit un Prêtre espagnol, que j'ai écouté, une loterie:"Toi tu es sauvé, toi non ...selon Mon humeur" ... Dieu ne juge pas pour faire du mal à la personne jugée... mais Il est Juge !

Oublier cela, est relativiser la Révélation de l'Ancient Testament, et provoquer l'écroulement de la Maison entière ! ...

(Suite à demain...)

Bastiano